Quelques livres lus

Lisa Jewell – Tous tes secrets – 2019

L’auteur est très forte pour créer des personnages facilement reconnaissables. Elle manipule les attentes du lecteur avec brio aussi, notamment en montrant des personnages sûrs d’avoir raison, mais qui se trompent du tout au tout dans leur interprétation des événements. J’ai quand même trouvé la fin vraiment plaquée: c’est très bien de surprendre le lecteur, mais semer des indices avant sans avoir l’air d’y toucher aurait été plus satisfaisant.

Kate Atkinson – A quand les bonnes nouvelles ? – 2009

C’est le troisième titre de la série qui a Jackson Brodie pour héros. De par son métier, Brodie ne se fait pas beaucoup d’illusions sur la nature humaine, ce qui ne l’empêche pas de faire preuve de compassion lorsqu’il est confronté au malheur des autres – petite fille abandonnée, chien martyrisé, jeune femme traumatisée par le crime dont elle a été témoin enfant. Atkinson met dans la bouche de Brodie des maximes philosophiques qui font parfois penser aux petits mots qu’on trouve enroulés autour des biscuits qu’on vous sert à la fin du repas dans les restaurants chinois. Mais à part ça, j’admire beaucoup sa maîtrise de l’intrigue.

Javier Marias – Si rude soit le début – 2014

Un roman qui mêle intime et politique de façon magistrale. Tout se passe au début des années quatre-vingt, environ cinq ans après la fin du franquisme. Tout le monde est devenu anti-franquiste du jour au lendemain, tout le monde veut oublier les années sombres de la dictature et jouir de la liberté retrouvée. Chargé par son patron d’enquêter sur un homme qui se serait mal conduit avec les femmes, sans plus de précisions, le jeune narrateur explore les secrets de ceux qui se présentent comme vertueux. Il essaie en même temps de comprendre son patron, un producteur de cinéma qu’il admire et respecte pour son oeuvre monumentale. Or ce dernier se comporte de façon révoltante vis-à-vis de son épouse. Belle réflexion sur le secret, roman d’apprentissage prenant.

Giorgio Faletti – Droit dans les yeux – 2010

Un thriller avec une pointe de fantastique/paranormal. Un assassin transforme chacune de ses victimes en personnages des Peanuts. Deux enquêteurs unissent leurs efforts pour mettre fin à ces meurtres en série. L’une des deux, Maureen Martini, a des visions qui s’avèrent être des instantanés des meurtres. C’est rythmé, bien ficelé et il y a une très belle Porsche :-))

Elena Ferrante – L’amie prodigieuse tome 1– 4 tomes de 2014 à 2018

Lu en VO, je n’ai pas tous les titres en français. J’ai été captivée par les trois premiers tomes et l’incessant va-et-vient entre l’amour et la rivalité des deux protagonistes, et aussi par les descriptions de la Naples haute et Naples basse, séparées par la géographie et les classes sociales. Le quatrième volume m’a moins accrochée, mais dans l’ensemble je trouve l’écriture très aboutie.

Philip Roth – La leçon d’anatomie -1983

Une douleur extrême, persistante, qu’aucun médecin ni médicament ne parvient à éradiquer et qui met l’écrivain Zuckerman au tapis. Il se soigne à la vodka mélangée aux anti-douleurs, et survit grâce à pas moins de quatre femmes différentes qui lui prêtent main-forte dans tous les sens du terme. Excellent roman, dialogues comme j’aimerais beaucoup en écrire.

%d blogueurs aiment cette page :